Illustration Zéco conseils
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur email

Masques beauté maison : éviter le gaspillage

Réaliser soi-même son masque beauté a plusieurs avantages : on fabrique sa propre recette en fonction de ses besoins, on contrôle la provenance des ingrédients qu’on choisit et on fait de vraies économies. De plus, les masques maison ont tendance à apporter une satisfaction particulière : la fierté d’avoir fait soi-même, le plaisir de faire sa petite tambouille.

Cependant, le fait maison a aussi parfois quelques inconvénients. Qui n’a jamais eu la main trop lourdes et ne s’est jamais retrouvé avec une quantité de masque bien trop importante pour une seule utilisation ? Puisque un masque maison ne contient pas de conservateur, il s’abime très vite et finit inexorablement dans la poubelle. Quel gâchis !

Fort heureusement, cette mauvaise habitude n’est pas une fatalité et nous allons aujourd’hui vous expliquer comment venir à bout de ce fléau. C’est parti !

Transformer son masque à base de poudres en baume

Transformer son masque en baume consiste à remplacer l’eau par des huiles afin de lui conférer une plus grande période d’utilisation. Les bactéries ne se développent pas en milieu huileux, ce qui vous permettra de conserver votre masque plus longtemps et ainsi d’éviter le gaspillage.

Pour se faire, vous devez respecter un ratio de 40/60. Les poudres de votre masque doivent constituer 40% de votre baume. Ainsi lorsque vous réaliserez votre masque, vous devrez mesurer la masse totale des poudres qui composeront ce dernier. Il vous faudra alors inclure autant de beurre de karité que de poudres (soit 40% du total) et compléter avec 10% d’huile végétale (soit 1/4 de la quantité de poudres) de votre choix et 10% de cire (d’abeille ou végétale).

Ainsi, si votre mélange de poudres pèse 20gr, il vous faudra donc ajouter 20gr de beurre de karité, 5gr d’huile végétale et 5gr de cire.

Il vous suffira de mettre l’huile, la cire et le beurre de karité dans un récipient au micro-onde. Quelques secondes vous permettront pour tout faire fondre de façon homogène. Il ne vous restera plus qu’à ajouter ce mélange à vos poudres. Remuez bien et mettez ce baume dans un moule pour lui donner la forme de votre choix. Laissez le se solidifier à l’air libre ou dans votre réfrigérateur.

Pour ajouter des huiles essentielles à votre baume, laissez le refroidir suffisamment, sans qu’il soit solidifié avant de les incorporer pour ne pas les dénaturer et ainsi perdre leurs propriétés.

Utiliser le baume

Lorsque votre baume est prêt, il vous suffit de lui trouver une petite boîte pour le stocker. Vous l’aurez toujours à portée de main et il vous suffira de le sortir pour vous faire un masque express. Humidifiez votre visage (vos cheveux ou n’importe quelle zone de votre corps) et vos mains, frottez le baume sur vos mains puis appliquez sur votre visage. Laissez poser 5 à 10 minutes en fonction des poudres et de vos besoins puis rincez à l’eau savonneuse. Ce baume vous permettra de profiter des bienfaits de vos poudres tout en bénéficiant des pouvoirs hydratants et nourrissant du beurre de karité et de l’huile végétale que vous aurez choisie. Ce masque se conserve au moins 6 mois.

Conserver plus longtemps un masque à base aqueuse

Evidemment, tous les masques qu’on réalise ne sont pas toujours seulement à base de poudres. Il arrive parfois qu’on souhaite y ajouter un hydrolat ou un jus et dans ce cas la conservation va s’avérer plus complexe. Mais évidemment, il y a ici aussi des solutions !

Conserver son masque toute une semaine

Si vous avez réalisé un masque à appliquer plusieurs jours dans une même semaine, il vous suffira de remplacer une partie de l’eau par du jus de citron ou du vinaigre (cidre ou vin) pour qu’il se conserve plus longtemps. Cela ralentira le développement des bactéries et vous permettra de le conserver toute une semaine.

Conservation longue durée

Si votre masque ne requière pas une application répétée sur une période réduite, vous pourriez vous retrouver avec une grande quantité de masque à jeter. Alors avant d’appeler toute votre famille pour leur proposer un soin, vous avez la possibilité de placer votre préparation dans un bac à glaçons et de la conserver au congélateur. Lorsque vous ressentez le besoin d’utiliser votre masque, sortez simplement le nombre de glaçons dont vous avez besoin en fonction de la zone concernée. Laissez décongeler naturellement puis appliquez comme à votre habitude.

Ces trois petites astuces devraient vous permettre de réduire le gâchis et vous donneront la possibilité de profiter plus longtemps de vos recettes préférées.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier