illustration astuces Nü Cosmétiques
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur email

Coronavirus et zéro déchet : guide pour ne pas perdre ses bonnes habitudes pendant la quarantaine

En cette période de confinement, difficile de garder ses bonnes habitudes zéro déchet. En effet, les restrictions de mouvement ne permettent pas de faire ses courses où on le veut. Certains de vos magasins sont fermés, ou se trouve en dehors de votre périmètre de mouvement. Les marchés et petits producteurs subissent aussi le contre-coup de ces restrictions puisqu’il n’est plus possible d’y faire ses courses.

Heureusement, cette situation n’est pas catastrophique. Il existe des solutions simples pour vous aider à garder le cap au maximum et continuer à prendre soin de la planète.

Des gestes simples pour réduire autant qu’on peut

Il existe une infinités de gestes simples qu’on peut continuer de produire pour éviter de faire trop de déchets au quotidien. On vous propose ici une liste d’idées simples pour réduire ses déchets durant le confinement.

A la cuisine :

    • privilégier l’achat de fruits et légumes frais
    • acheter des produits vendus en boites carton, sachets papier ou bocaux en verre/boîtes de conserve pour réduire sa consommation de plastique
    • réduire sa consommation de viande/poisson
    • cuisiner soi-même : le confinement laisse un peu plus de temps pour cuisiner, alors c’est le moment idéal pour essayer de faire par soi-même et de tester de nouvelles recettes ou de nouveaux modes d’alimentation
    • éviter d’acheter de l’eau en bouteille ou des boissons toutes prêtes : on à le temps de fabriquer ses propres jus et sodas

Dans la salle de bain (il s’agit ici de garder ses bonnes habitudes, et heureusement c’est facile car si vous ne trouvez pas votre bonheur en magasin, vous avez encore la possibilité de commander en ligne, par exemple chez nous :

Dans le dressing :

    • en profiter pour faire le tri dans son dressing
    • ne pas céder aux démons de l’achat en ligne chez des marques cracras
    • privilégier l’achat d’articles d’occasion ou équitables car la plupart des plateformes sont toujours ouvertes

Soutenir les producteurs locaux

Avec la fermeture des marchés, les producteurs peuvent souffrir de cette période. Heureusement, il existe de nombreuses solutions pour les soutenir et pour s’approvisionner en bons produits.

La plupart des AMAP sont toujours fonctionnelles et font leur maximum pour vous approvisionner en produits frais, dans le respect des normes d’hygiène.
La Ruche qui dit Oui est présente plus que jamais dans les villes où elle est implantée pour répondre à la demande et soutenir les producteurs.
Les magasins de proximité, si vous avez la possibilité de vous y rendre sont encore et toujours le meilleur moyen de se fournir en produits locaux. C’est l’occasion de retourner chez ses commerçants qu’on oublie parfois au profit des grandes surfaces.

Et enfin, des solutions proposées par les mairies fleurissent également peu à peu. N’hésitez pas à vous renseigner autour de vous et auprès des services de mairies locaux, ou via les réseaux sociaux pour être informés des initiatives qui apparaissent. De nombreuses villes donnent maintenant la possibilité de commander des panier de produits locaux à venir récupérer. Un bon moyen d’avoir des produits frais sans faire la queue des heures pour entrer au supermarché.

S’essayer à de nouvelles pratiques

Pour garder le moral pendant cette période difficile, il faut s’efforcer de voir le positif de la situation et s’émerveiller des possibilités qui s’offrent à nous.
C’est aussi l’occasion de prendre du temps pour faire des choses qu’on repousse habituellement, ou pour tester de nouvelles pratiques. Voici quelques idées.

Côté cheveux

Tenter enfin de réduire son nombre de shampoings par semaine. Et oui après tout puisque personne ne verra vos cheveux gras, pourquoi ne pas profiter du confinement pour essayer de laver ses cheveux un peu moins souvent et permettre à son cuir chevelu de regraisser moins vite ? Non seulement, laver ses cheveux moins souvent permet d’améliorer l’aspect de sa chevelure et renforcer son cuir chevelu, mais cela permet aussi d’économiser un peu d’eau potable et donc de faire un geste pour la planète.

Les plus intrépides d’entre vous, tenterons peut-être la cure de sébum. On en entend parler en ce moment, il s’agit d’une méthode qui permet de prendre soin de ses cheveux naturellement.

Il s’agit de laisser son propre sébum capillaire prendre soin des cheveux. Il faut donc pour se faire arrêter de se laver les cheveux pendant 2 semaines, et jusqu’à 1 mois si on y parvient.
Un brossage régulier des cheveux, 2 à 3 fois par jour permet d’étirer le sébum jusqu’aux pointes pour traiter l’ensemble du cheveu. Un rinçage occasionnel à l’eau tiède permet également de faciliter la répartition du sébum et d’éviter l’effet « racines grasses ». L’utilisation de shampoings secs naturels est aussi un bon moyen d’améliorer l’aspect visuel de ses racines sans rompre la cure. Prêt.e à tenter l’aventure ?

Côté hygiène

Dans la série « réduire », la quarantaine offre également la possibilité d’adopter de nouvelles routines corporelles. Que diriez-vous par exemple de réduire les douches pour les remplacer par des toilettes au lavabo (aussi appelées toilettes de chat). Cette technique consiste à laver seulement les parties du corps les plus soumises aux mauvaises odeurs (aisselles et parties intimes par exemple). Elle permet de se sentir frais.che pour démarrer une nouvelle journée tout en économisant de l’eau potable, car en moyenne une toilette au lavabo n’use que 5L d’eau.
Alors pourquoi ne pas profiter de cette période pour prendre le temps d’essayer cette technique ? Si vraiment elle ne vous convient pas, vous aurez tout le loisir de prendre une douche.

Concernant l’hygiène intime, la période est aussi propice pour essayer d’autres solutions. Par exemple, faire face à la pénurie de papier toilette en le replaçant par du papier toilette lavable, ou une toilette au gant si les toilettes se trouvent dans la salle de bain.

Côté hygiène périodique, il pourrait aussi être temps de tester les protections lavables ou les coupes menstruelles. L’idée d’utiliser du lavable peut parfois être rebutante au départ, surtout si on ne sait pas comment s’organiser au quotidien avec le travail. Tester ces solutions tranquillement à la maison est donc un superbe moyen de voir à quel point cela change la vie. Et bonus, pas besoin d’aller au supermarché pour acheter de nouvelles protections, ce qui permet de limiter les sorties et la contagion.

Côté gourmandise

Quand on est à la maison toute la journée, on n’a plus d’excuse pour ne pas se mettre à la cuisine. La période est idéale pour s’essayer à la cuisine, tenter de nouvelles recettes ou même de nouveaux régimes. Quand on a du temps à y consacrer, cela permet aussi de manger plus sain et plus équilibré. Cela permet également de contrôler les ingrédients que l’on utilise et ainsi de faire plus attention à sa production de déchets. C’est aussi l’opportunité pour vous de vous mettre à la cuisine zéro gaspi en essayant de ne rien gâcher.

Côté intérieur

Et si vous vous lanciez aussi dans les produits d’entretien écologique ? Les produits d’entretien faits maison sont non seulement, écologiques mais aussi économiques. Ils demandent très peu d’ingrédients pour être fabriqués et sont conçus à partir de matières basiques qui coûtent très peu chères et qu’on a parfois au fond de ses placards. Avec le ménage de printemps qui s’annonce, c’est le bon moment pour découvrir une autre manière de nettoyer son intérieur.

D’ailleurs, après le ménage de printemps, pourquoi ne pas prendre le temps de faire du tri ? Nous avons tous une montagne d’objets  que nous n’utilisons pas chez nous, ou de vêtements que nous ne portons plus. L’occasion est idéale pour fouiner chez soi et prendre le temps de mettre de côté ces affaires inutilisées, pour les vendre ou les donner après la fin du confinement.

Avec tous ces conseils et idées, nous espérons que vous trouverez de quoi vous occuper au mieux pendant le confinement et surtout que vous ne perdrez pas vos résolutions zéro déchet. Avec un peu de volonté et d’adaptation, tout est faisable. Armons-nous de courage et de patience, et faisons de notre mieux pour préserver la planète en toutes circonstances.