illustration astuces Nü Cosmétiques
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur pinterest
Partager sur email

Une salle de bain plus responsable sans effort

Retrouvez cette semaine le premier volet de nos astuces pour une salle de bain plus responsable. On vous donne quatre astuces autour de l’eau et de l’hygiène.

Faire pipi dans la douche salle de bain responsable
Eviter les bains salle de bain responsable

1- Faire pipi dans la douche

On commence fort avec cette première astuce. Certains diront que c’est sale, d’autres pas. A chacun de choisir sa pratique. Sachez cependant que le fait de faire pipi dans la douche économise au moins 3L d’eau (si on a une chasse d’eau à double cuve). Ajoutez à cela que ça vous fait gagner au moins 5 minutes de votre temps, la pratique à tout pour faire des adeptes. En effet, faire pipi dans la douche peut être une solution pratique et facile pour économiser un peu d’eau, non pour faire des économies, mais pour économiser cette ressource précieuse que nous avons tendance à gâcher facilement.

Et oui, quand certains n’ont même pas d’eau potable pour s’hydrater chaque jour, nous utilisons cette précieuse eau pour évacuer notre pipi ou nous décrasser. Il faut bien avouer que c’est un peu dommage. Alors quitte à salir de l’eau propre (potable) avec notre crasse corporelle et notre savon, autant rentabiliser cette action et en profiter pour lâcher un petit pipi.

Logiquement, si vous le faites au début de votre douche, vous aurez toute l’occasion de vous savonner pour vous débarrasser de toute urine. Votre bac de douche, quant à lui, ne risque pas grand chose non plus, d’autant plus si vous l’entretenez chaque semaine.

En chiffre :

1 pipi = 3L d’eau donc faire pipi dans la douche quotidiennement préserve 21L d’eau potable par semaine, soit un peu plus de 84L par mois et plus de 1000L par an.

2- Boycotter les bains ou alors les partager

Un bain nécessite l’utilisation de 150 à 200L d’eau, on comprends donc l’intérêt de les éviter au maximum et de leur préférer les douches qui n’en consomment que 30 à 80L si vous n’y restez pas 20 minutes. Vous y gagnerez du temps, un peu d’argent et ferez un beau geste pour la planète.

Mais dans le cas où un bon bain relaxant vous tenterait, pourquoi ne pas le partager ? Au Japon cette pratique est courante. Vous connaissez d’ailleurs sans doute les bains partagés appelés « Onsen ». Ces bains n’ont pas vocation d’hygiène mais seulement de détente. Aussi les japonais se lavent avant de se baigner, comme à la piscine municipale en somme.

Ainsi si vous ressentez le besoin. De vous faire couler un bain pour vous relaxer, pourquoi ne pas le partager avec votre conjoint.e ou votre famille. Libre à chacun de prendre une douche rapide avant de s’y plonger et de profiter de ce moment de détente.

En chiffre :

Prendre un bain par semaine = 8800L d’eau par an. Si vous multipliez cela par le nombre de personnes vivant dans votre foyer, vous obtiendrez vite des chiffres hallucinants. Ainsi réduire vos bains, ou au moins les partager vous permettra de pensez un peu plus à la planète.

Eviter les douches quotidiennes salle de bain responsable
Préférer les cosmétiques solides salle de bain responsable

3- Ne pas se doucher tous les jours

Impensable vous dites ? Bien sûr que si ! Ne pas prendre de douche ne signifie pas « ne pas se laver du tout ».

Trop se laver n’est pas bon pour la peau, ni pour la santé, alors pourquoi ne pas espacer les douches ? En ne prenant une douche qu’un jour sur deux et en alternant avec une toilette au lavabo (5L d’eau environ) vous pourrez économiser jusqu’à 675L d’eau par mois soit plus de 8000L sur un an. Un sacré geste pour la planète et une bonne économie des ressources sans changer grandement son mode de vie.

En chiffre :

En moyenne, une douche = 50L d’eau soit 18 250L par an en se douchant tous les jours contre 10 000L en alternant avec une toilette au lavabo.

Un an de toilette au lavabo = 1 825L d’eau soit 10 fois moins que la douche. Ca vous branche d’essayer ?

4- Utiliser des savons et shampoings solides

Les gels douche et shampoings liquides ? C’est surfait ! Plus concrètement, c’est bien l’eau qui donne à ces produits leur forme liquide. Ainsi, c’est elle qui prend une grande place dans le contenant de vos produits d’hygiène, et par la même occasion dans vos placards.

Pour faire un peu de place, mais aussi pour voyager plus léger, il est de bon ton de remplacer ces produits liquides par leurs équivalents solides. L’effet lavant reste le même, on vous le garantie !

Autre particularité des savons liquides, comme ils sont justement liquides, leur quantité est plus difficile à doser. On en utilise en général bien trop et on vide ainsi le flacon beaucoup plus rapidement qu’on ne le devrait. Sans vouloir « mettre la charrue avant les boeufs » il est fort probable que les industriels nous aient inventé ces formats, non pas parce qu’ils sont plus pratiques mais parce qu’ils « s’usent » plus vite. Nous forçant ainsi à acheter de nouveau. L’obsolescence programmée des cosmétiques on en parle ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier